Écrire un roman sans plan ?! – La méthode Puzzle

Bonjour les ratureurs !

Hé oui… ça fait longtemps. Bon, j’avoue, j’ai plus eu de temps pour poster ici (ni même pour écrire tout court, d’ailleurs). Satanée vie réelle !

Mais me revoilà, avec un article sur une méthode d’écriture qui va à l’encontre de tout ce que j’ai appris en formation à l’écriture (avec écrire-un-roman), mais qui, malgré tout, me semblait valoir un petit article.

Cette méthode est pour vous les jardiniers, vous qui n’aimez pas écrire avec des plans, vous qui n’aimez pas faire des fiches… ou pour ceux qui, comme moi, abandonne souvent un projet à cette étape, en se perdant dans tant de détails que finalement, l’envie d’écrire n’est plus là.

Cette méthode est la méthode du « puzzle » (ou, du moins, c’est le petit nom que je lui donne).

Le principe ?

OK, vous avez votre idée ?

  • Si oui, alors vous êtes déjà prêt pour la méthode puzzle !

Une fois qu’on a une idée globale du roman que l’on souhaite écrire, l’idée est tout simplement… d’écrire !

Il ne s’agit pas de se lancer en commençant par le début, et en avançant de manière logique… Sinon, bah ce ne serait pas une méthode spéciale…

L’idée, c’est d’écrire des extraits, des morceaux de texte, en écrivant les scènes qu’on a en tête, sans forcément chercher à savoir quand ou comment elles se retrouveront dans le roman. On se laisse guider par les images fortes qui s’imposent. Scènes importantes ou non, peu importe ! On écrit simplement ce qui nous vient en rapport avec notre idée de base.

Ces extraits vont être chacun sur un bout de papier différent (ou dans un document Word différent). On les nomme de manière très simplifiée, avec des mots clés qui nous permettront de savoir plus ou moins ce qu’il s’y passe.

Et on avance comme ça, encore et encore… Jusqu’à ce qu’on ait beaucoup de pièces de puzzle et qu’on soit décidé à passer à l’étape suivante.

pieces-of-the-puzzle-1925422_960_720

Alors vient la partie un peu plus fastidieuse : reprendre tous ces morceaux et trier (beaucoup iront à la poubelle, oui je sais c’est triste…) puis tenter de rassembler tout cela dans un tout logique.

Si vous avez beaucoup de pièces, il devrait être assez facile de percevoir, à travers cet ensemble, le déroulement logique de votre roman.

Certaines pièces devront être un peu modifiées, d’autres ajoutées, et bien sûr il faudra également combler les trous, mais vous aurez déjà fait une grande partie du processus d’écriture (du premier jet) rien qu’en écrivant vos pièces de puzzle, et cela selon votre inspiration, sans pression, selon l’inspiration et l’envie.

Cette technique me semble très intéressante (je la teste en ce moment), pour pouvoir éviter les blocages classiques (que ce soit au moment de la préparation, au moment de commencer le roman, ou au moment d’une scène plus problématique) mais aussi parce qu’en se laissant guider par l’inspiration, en écrivant QUE ce qui vient (même si c’est que quatre phrases), je pense que ça permet une certaine qualité d’écriture, une certaine puissance.

Bien sûr, il y a des bons et des mauvais côtés. Si on entame très vite le premier jet, et qu’on en écrit une grande partie beaucoup plus vite et facilement, on a aussi davantage de travail après, pour (re)travailler le roman, lui donner du sens. Ce travail n’est pas à prendre à la légère.

A vous de voir ce qui vous convient le mieux !

Pour infos, vous pouvez retrouver en détail la méthode « classique » dans nos épisodes de « Book’s Anatomy ».

Cette méthode nous vient de Michelle Richmond (auteure) et s’appelle « The paperclip method » (méthode trombone), j’ai changé pour puzzle car ça me parlait davantage 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s