Red Queen

red_queen_book_cover

Bonjournos bonjournas ! Me revoilà après une lecture surprenante : Red Queen de Victoria Aveyard.

Je me suis laissée tentée par ce roman malgré son intrigue qui semblait complètement à l’opposé de ce que j’aime d’habitude.

En effet, même si j’adoooore les films avec des super-pouvoirs, je ne lis presque jamais de roman sur le sujet, partant du préjugé (mal avisé, je vous l’accorde) qu’ils manquent souvent d’originalité et font souvent du Mary Sue (si vous ne savez pas de quoi je parle, cliquez ici).

Bref, malgré cela, je me suis laissée tenter et j’en suis ravie ! Bon, avant de commencer la chronique à proprement parler, un petit « sneak peek » s’impose : nous sommes dans un monde où il existe deux couleurs de sang différents. D’un côté, les sangs rouges, de l’autre, les sangs d’argent. Mais il ne s’agit pas d’une simple question de couleur : non seulement les sangs d’argent ont des super capacités ultra cool, mais ils se considèrent aussi comme « supérieur » au sang rouge et les gouvernent à la manière bien reconnaissable qu’on retrouve dans les dystopies. Les Rouges vivent donc dans la misère pendant que les Argents se la coulent douce… Notre héroïne, Mare, est une Rouge, mais… pas seulement. En effet, elle a une spécificité qui ne va pas tarder à changer sa vie entière, voire le monde entier.

Je ne vous en dis pas plus…

http3a2f2fmashable-com2fwp-content2fgallery2fbook-lovers2fsupernatural-books

Première chose qui m’a séduite : la couverture. C’est vrai, je parle rarement de la couverture dans mes chroniques, mais on ne peut nier son pouvoir de séduction sur les lecteurs en quête de nouvelles proies ! J’ai apprécié son côté épuré et propre (et sanglant, aussi).

Ensuite, j’ai bien accroché avec certains personnages, comme sa sœur, son père, Kilorn… J’ai un peu regretté qu’ils passent au second plan dans l’histoire (même si ça change pour Kilorn, surtout pour le tome 2). Au final, les personnages sont bien construits, intéressants tous à leur façon. Ils nous « parlent », en fait, car ils nous rappellent forcément quelqu’un qu’on connait, ou nous-mêmes.

Mare est probablement le personnage que j’ai moins aimé, cependant j’accroche rarement avec les personnages principaux donc ce n’est pas vraiment une surprise, et ça s’est arrangé déjà avec le tome 2, qui m’a donné l’occasion de mieux la comprendre. J’attends la suite pour finalement me positionner à son sujet.

L’idée de départ est extrêmement intéressante aussi. J’ai beaucoup aimé l’idée des sangs de couleurs différentes qui créent une relation de domination (après tout, ça a déjà été le cas avec les couleurs de peaux dans le passé alors c’est très plausible).

vztc6bw

Même si quelques petites choses m’ont un peu dérangée, particulièrement au début du premier tome avec le moment « clé » du roman, où on découvre la spécificité de Mare. Ce moment dépend de pas mal de coïncidences qui s’imbriquent un peu trop bien et ça m’a un peu dérangée, car ça a rendu l’épisode moins réaliste, d’une certaine façon.

Le gros coup de cœur est sans doute pour la fin du tome un, que je n’ai pas du tout vu venir et qui m’a laissée complètement pantoise, la bouche grande ouverte devant le roman. Je ne vous en parle pas plus pour ne pas spolier, mais, vraiment, je ne l’ai pas vu venir ! (je n’en reviens toujours pas d’ailleurs…)

Le premier tome reste mon préféré pour cette raison principalement, même si le deux a le mérite d’être beaucoup plus profond en termes de psychologie (mais, de fait, plus lent). J’attends avec impatience la suite !

tumblr_inline_ocnkewb8wr1slxdkf_500

Excellente surprise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s